Les partenaires de travail de l’auxiliaire de soins territorial

Modifié le 01 juin 2021

Famille :

Les concours de la FPT

Dernière mise à jour : février 2021

L’auxiliaire de soins territorial est amené/amenée à travailler dans de multiples structures sanitaires et sociales dépendant de collectivités territoriales.

Les partenaires de travail sont variables en fonction du lieu d’exercice. Le schéma ci-dessous résume toutefois les interactions possibles :

2_1.JPG

L’auxiliaire de soins exerce au sein d’une équipe multidisciplinaire pouvant comprendre différents professionnels : équipe médicale, équipe paramédicale, ergothérapeute, kinésithérapeute, psychomotricien, orthophoniste, psychologue, assistant social, conseiller conjugal et familial, auxiliaire de vie pouvant être associés au service administratif de l’institution ou du service.

Quelle que soit l’équipe, il/elle participe en fonction de sa spécialité au projet mis en place, pour l’usager, dans le respect des règles de déontologie de sa profession.

Encadrés par la loi du 2 janvier 2002 rénovant l'action sociale et médico-sociale et la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades dite Loi Kouchner, les établissements ou services sanitaires et sociaux respectent le droit, pour l’usager, à une prise en charge et un accompagnement adapté à ses besoins, basée sur son consentement éclairé. Tout professionnel est soumis aux obligations qui en découlent.

1. Les partenaires de travail de l’auxiliaire de soins territorial spécialité aide-soignant

Placé/Placée sous la responsabilité et l’encadrement d’un/une infirmier/infirmière coordinateur/coordinatrice, il/elle contribue à la prise en charge de la personne dépendante et/ou malade, ainsi que des personnes handicapées à leur domicile ou au sein d’un établissement.

Il/Elle est en contact direct avec les usagers, peut être également en lien avec la famille et être amené/amenée à un soutien lors de la prise en charge ou l’accompagnement de fin de vie.

Il/Elle collabore étroitement avec l’infirmier/infirmière et les professionnels qui composent l’équipe de soins. Il/Elle collabore si besoin avec des partenaires extérieurs (service hospitalier, professionnels de soins travaillant en libéral et intervenant auprès de la personne) et avec les services sociaux de la collectivité quand la prise en charge du patient le nécessite.

  • Il/Elle exerce le plus souvent au sein de services infirmiers à domicile (SSIAD). Ces services peuvent être sous la responsabilité de collectivités ou d’organismes privés. Mais l’auxiliaire de soins territorial ne travaille que dans les services dépendant d’une collectivité.
  • SSIAD classique dispensant des soins aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Les équipes des SSIAD sont essentiellement composées d’aides-soignants et d’infirmiers. Ils réalisent le suivi selon leurs compétences et en collaboration. Les SSIAD assurent également une coordination avec les autres intervenants médicaux et paramédicaux : ergothérapeute, kinésithérapeute, médecins…
  • SSIAD renforcé comprenant une équipe pluridisciplinaire apportant des soins hautement techniques et coordonnés auprès de personnes atteintes de polypathologies, et/ou présentant une forte dépendance, et/ou atteintes d’une pathologie cancéreuse, et/ou en soins palliatifs.
  • SPASAD (service polyvalent d’aide et de soin à domicile) proposant à la fois des soins infirmiers et des aides à domiciles, avec passage au domicile de l’usager en binôme si besoin…

Les interventions ont pour objectif de prévenir la perte d’autonomie, d’éviter une hospitalisation, de faciliter le retour à domicile après une hospitalisation, de retarder une entrée dans un établissement d'hébergement

  • L’auxiliaire de soins aide-soignant peut exercer également dans les centres de santé municipaux ou départementaux toujours sous la responsabilité de l’infirmier/infirmière. Ces centres de santé offrent un service public de médecine de proximité, géré par la collectivité. Ces centres proposent une prise en charge du patient en équipe multi disciplinaire et peuvent également mettre en place des actions de santé publique auxquelles vont participer les professionnels du centre, en lien avec leur spécialité.

Dans tous ces lieux d’exercice, l’auxiliaire de soins participe aux réunions de travail, aux réunions d’analyse de pratique ou groupe de paroles mis en place dans l’institution. Il/elle encadre les stagiaires, le cas échéant, en lien avec les centres de formation.

2. Les partenaires de travail de l’auxiliaire de soins territorial spécialité aide médico-psychologique

L’aide médico-psychologique (devenu Accompagnant Educatif et Social, spécialité accompagnement de la vie en structure collective) exerce à domicile ou dans les établissements ou services qui accueillent des personnes âgées ou handicapées (instituts médico-éducatifs, maisons d’accueil spécialisées, établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes...).

Dans la fonction publique territoriale, ces établissements ou services sont gérés par une collectivité locale, par le biais des CCAS/CIAS notamment pour une commune ou regroupement de communes, ou les départements.

A la frontière du secteur social et du secteur paramédical, l’AMP exerce au plus près des patients, au sein d’une équipe pluridisciplinaire, sous la responsabilité d’un travailleur social/une travailleuse sociale ou d’un/une infirmier/infirmière. Il/Elle participe aux réunions de travail, groupes de parole et toutes autres réunions institutionnelles, et concourt à la mise en œuvre du projet individualisé mis en place pour le patient, avec son consentement (ou celui de son représentant légal).

Le tableau ci-dessous résume les différents lieux d’exercice possibles :

Enfants

handicapés

SESSAD

Service d’éducation spéciale et de soins à domicile

CAMSP

Centre d’action médico-sociale précoce

CMPP

Centre médico-psycho-pédagogique

IME/SIFPRO

Institut médico-éducatif ou service d’initiation et formation professionnelle

 

ITEP

Institut thérapeutique, éducatif et pédagogique

IEM Institut d’éducation

EEAP Etablissement pour enfants ou adolescents polyhandicapés

Autres structures :

Etablissement de l’aide sociale à l’enfance 

 

Adultes

handicapés

MAS

Maison d’accueil spécialisé

FAM

Foyer d’accueil spécialisé

SAMSAH

Service d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés

ESAT

Etablissement ou service d’aide par le travail

 Foyers de vie, foyer d’hébergement, services d’accompagnement à la vie sociale (SAVS)   

Personnes

âgées

 

SAAD

Service d’aide et d’accompagnement à domicile

SSIAD

Service de soins infirmiers à domicile

SPASAD

Service polyvalent d’aide et de soins à domicile

EHPAD
Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes

3. Les partenaires de travail de l’auxiliaire de soins territorial spécialité assistant dentaire

Sous l’autorité du responsable de service (centres municipaux de santé, dispensaires, centres médicosociaux), l’auxiliaire de soins assistant dentaire assiste le/la chirurgien-dentiste et contribue à l’organisation, au fonctionnement, à la logistique de la prestation de soins dentaires. Il/Elle travaille dans le centre ou hors structure, éventuellement (EHPAD, écoles, crèches) pour notamment des actions de prévention ou d’information à l’hygiène bucco-dentaire.

Il/Elle est en lien avec de nombreux partenaires :

  • En contact direct avec les patients : accueil et prise en charge des patients, de la prise de RDV possible à l’assistance au fauteuil dans la réalisation des soins. Dans certains centres, il/elle assure la facturation et l’encaissement des honoraires en liaison avec la CPAM et la mutuelle du patient. Ainsi, il peut lui être demandé d’informer les patients sur les différentes démarches administratives et médicales inhérentes au service, ainsi que les demandes de prise en charge des mutuelles.
  • Il/Elle collabore avec le/la ou les praticiens du centre pour l’assistance technique mais également pour participer à l'organisation de projets de santé et à des campagnes de prévention dans et hors structure de soins.
  • De ce fait, il/elle peut travailler en partenariat, ponctuellement, avec les PMI, les écoles, les associations engagées dans des projets de prévention.
  • Il/Elle coopère avec les autres membres du centre de soins au projet de services mis en œuvre par la collectivité
  • Avec le service administratif du centre, il/elle peut gérer les commandes en accord avec les praticiens, s’assurer du bon fonctionnement du matériel et en cas de problème avertir le SAV, être en liaison avec les prothésistes.
  • Chargé/chargée de l’hygiène, de l’asepsie du matériel, il/elle est contact avec les services municipaux ou hors collectivité qui prennent en charge la gestion des déchets médicaux et leur recyclage.

Le sens du travail en équipe afin de répondre au mieux aux attentes des usagers du service public, l’adaptabilité aux missions impliquant des partenaires multiples, dessinent ainsi le contour de l’exercice professionnel de l’auxiliaire de soins, quelle que soit sa spécialité.

Auteur :

GIRARD Véronique

Thématique(s) :

Groupe :

Concours de la FPT

Tags:
Créé le 01 juin 2021
 
© 2017 CNFPT